Archives de catégorie : Aout 2014

Aout 2014

L’Oiseau Bleu vous propose son stage d’été de Taichi chuan du 17 au 22 août à la campagne.
Voici un petit film annonce : http://youtu.be/Gk9d9JVdc6Q

Stage-taichi-du-17-au-22-aout

Cliquer sur l’image pour visualiser

Texte du mois d’Aout par Monique Vignau :

Les tribulations d’une débutante sénior, en style TUNG

Après avoir découvert ce style de taichi à Paris Plages cet été, je décide de me lancer. Si j’en crois ce que j’ai entendu deci delà : il faut au moins dix ans de pratique pour enchainer correctement cette mythique « forme » composée de 108 mouvements ultra précis, sur une durée de 50 mn rien de moins ??!!!

Septembre 2013. Je me risque donc au gymnase Jean Dame, dans mes très très petits souliers, moi, vivant depuis 67 ans, pas souple pour deux sous, à ras du bitume, je vais chez Quing Nao, l’Oiseau Bleu, je dois être folle, personne n’a osé me prévenir, même pas ma famille, les traitres. .

Je retrouve des Paris Plagistes, sourires, bise de Magali la Grande Prêtresse qui va nous apprendre tous les secrets de cet art, et elles en ont des secrets, Magali, Marie Jo, Fatima, May, ….et beaucoup de patience aussi.

Certaines notions déroutent : Il y a le Sud, le Nord, mais pas forcément le vrai Sud et le vrai Nord….. Il y a les armes : l’éventail qui me fascine depuis des années ; j’apprends que les plis de cet instrument peuvent être truffés de lames traitresses ; le sabre qui a l’air d’un vrai…… est un vrai de vrai : « oui, mais la lame n’est pas affutée » me disent Isabelle et Fatima lors d’un stage du dimanche, où je demande à en soupeser un timidement ; soit, mais quand on voit la finesse de la lame non affutée, on pense qu’il vaut mieux être en très bon terme avec celui ou celle qui manie l’instrument.. Si c’est le professeur qui tient le sabre quand on entre dans la salle, deux solutions : soit le sabre est dans le sac, pas de panique on peut toujours négocier, mais si le sabre est à l’air libre, partir en courant c’est peut –être le prof qui craque !!!!!!

108 mouvements, 98 noms poétiques : « les mains nuages », « la belle dame à la navette »(1), « l’aiguille que l’on va chercher au fond de la mer », » le genoux que l’on brosse » à qui mieux mieux, le coq d’or sur sa patte », « la licorne blanche qui flanque une grosse baffe au tigre doré »….. Non…… là, c’est quand je flippe……et que je vais tout arrêter).

« Tu vas apprendre des gestes et des enchainements qui ne nous sont absolument pas familiers » m’a dit une copine qui a pratiqué pendant plusieurs années. . Voire ! Il est certain que : plier les genoux, lâcher les aines… s’assoir tranquillement, j’insiste lourdement : tranquillement, dans le vide, garder la colonne droite, le tout en ayant l’air serein, cela ne vient pas d’emblée à l’esprit du premier venu….Ce qui est bien, c’est que les abdos semblent se gérer tous seuls…

« De plus il faut être d’une précision absolue » (même copine) :

Pied gauche ouvert à 45°, pied droit en avant , « couloir » de 5 cm 3mm et 2millimicrons, entre les deux lignes des pieds, mains ouvertes ( mais pas en battoir) épaules basses , dégagées , souplissimes, bras levés , à hauteur des yeux pour le droit, un peu plus bas pour le gauche, bassin en oblique vers la gauche , mais néanmoins les yeux fixés sur la Grande Muraille…ça se corse les enfants…surtout ne pas faire de nœud, car les gens du SAMU ne savent certainement pas défaire les nœuds humains, restons calme, patience, patience, encore patience… J’aurais dû commencer dès l’entrée en 6ème..

Novembre 2013

« Tu es beaucoup moins énervée qu’avant » me dit une bonne âme « tu dois continuer »alors que parfois, je suis saisie d’un vieux doute (…et… .ça nous fera des vacances, pensé je en moi-même).Il est vrai que de plus en plus souvent, j’ai l’impression de tout encaisser sans dommage, la sérénité m’envahit …mieux vaut tard que jamais, … pourvu que ça dure…

Afin de mettre toutes les chances de mon côté, je saisis les occasions de rester le plus longtemps possible debout sur un pied, mine de rien, pour m’entrainer à garder l’équilibre : chez moi, aux carrefours, en faisant la queue à la caisse du supermarché……..Non pas dans le bus ! Mauvais esprits ! En plus il faudrait que je me casse le col du fémur ?

Au fil du temps les réflexes commencent à se mettre en place : tiens ! il s’avère que mon pied gauche s’est déplacé, et…. dans le bon sens ! C’est Byzance, et de plus, sans que je le lui demande, bon ! D’accord ! Mon bras gauche est resté en l’air, (j’avais complètement oublié son existence à celui- là), je note avec une sourde angoisse, que tous les autres bras gauches semblent plutôt dirigés vers la terre…

Je suis fascinée par le silence, il peut y avoir parfois, 30 ou 40 personnes qui travaillent ensemble, il n’y a pas le moindre bruit, seul, parfois le crissement d’une sandale, le chuchotement du professeur qui vient à la rescousse, rectifier une position, sculpter une main, donner une indication, encourager au moment où l’on va sombrer définitivement dans le noir désespoir.

Formidable ! On a non seulement le droit de copier les voisines et voisins, mais également on doit ! Quel que soit le jour j’ai tout un bataillon de gentils repères que je suis comme leur ombre. Merci les amis c’est d’un grand réconfort

Monique ! Mets- toi dans l’angle ! me dit Magali un soir.

Alors là, non chef ! Tout, mais pas ça ! Pouce ! Pouce ! Au secours ! Oui j’avoue tout : oui ! j’ai déjà eu envie de tuer mon voisin de palier ! Oui j’ai oublié d’aller chercher mes frères à l’école maternelle il y a soixante ans ! Oui j’ai tous les défauts de la création, certains, je suis même la seule à les avoir, mais pas l’angle pitié. Dans l’angle, on est tout seul, on se sent complètement abandonné, le cerveau en vrac, au bord du gouffre, ( en plus on attrape un torticolis en essayant de regarder les autres mine de rien ) , c’est trop dur, je veux bien souffrir……..mais pas trop !!! (j ‘ai toujours été une épicurienne du sport).

Mars 2014 : Lundi, je file vers l’école Rouelle où nous attend Fatima de pied ferme. Puis mercredi ce sera Magali qui me menacera avec son angle .Je dois avoir tout oublié, ça va être monstrueux…………..Il faut y aller ! Courage ! Ne surtout pas se laisser abattre.

Avril 2014, vacances de printemps, bon, vivement lundi que ça recommence !!!

Juin 2014, Il semblerait que ça rentre, petit à petit…Je m’inscris pour le stage du mois d’Aout !

En plus on pourra réviser cet été sous la houlette de Isabelle et Diane, dans les jardins du Palais Royal, excusez du peu.

Bien sûr que je continuerai l’an prochain, quelle question saugrenue !!!!!!

(1) Je l’aime bien la belle dame avec sa navette, mais je lui garde néanmoins un petit chiot de ma chienne. Au lieu de « tisser les quatre coins de l’univers » en tournant dans le sens trigonométrique, voire dans le sens rétrograde, madame fait dans, l’un pour aller du Nord- est au Nord- ouest, puis dans l’autre, pour aller au Sud- Ouest, puis repart allègrement dans le sens rétrograde, pour finir sa tâche au Sud Est, de quoi affoler toutes les boussoles de la création, et nous donner définitivement le tournis .

Capture d’écran 2014-05-22 à 15.42.05

 

Pratique conviviale collective au Palais Royal du 15 juillet au 10 août.

Palais-Royal

BonnesvacancesàTOUS

Reprise le 12 septembre et à partir du 9  à Courbevoie