Archives de catégorie : Avril 2014

Avril 2014

maitre-chinois

Texte attribué à Zhang Sanfen.

Le corps entier doit être léger et agile même dans le moindre mouvement et l’énergie interne
(Qi) doit être surtout reliée dans toutes les parties du corps.
Il convient de stimuler l’énergie interne jusqu’au frisson et de retenir l’expression des yeux à l’intérieur du corps.
Il faut que les mouvements en rond ne présentent aucune rupture, ni creux, ni bosses, et se déroulent sans discontinuité.
L’énergie interne du Taichi Chuan s’enracine dans les pieds, se développe dans les jambes, est commandée par la taille et se manifeste dans les doigts. Des pieds, aux jambes, à la taille, cette formation de l’énergie interne doit présenter une unité parfaite, qui permet de saisir le bon moment et d’obtenir une position avantageuse, qu’on avance ou qu’on recule. Si le corps ne peut pas y arriver c’est que l’énergie interne est déjà disloquée. Défaut provenant des jambes et de la taille, ce principe s’applique quelque soit la direction dans le mouvement du Taichi Chuan.
Tout cela est une affaire d’énergie interne provoquée par la volonté et non par une chose extérieure.
Ni le haut sans le bas ni la droite sans la gauche, ni l’avant sans l’arrière ; si le mouvement va vers le haut, placé la pensée vers le bas ; si vous voulez élever un objet, il faut utiliser l’idée de couper la racine en bas. Il est certain que si la racine est coupée la plante tombera rapidement.
Il convient de distinguer clairement l’énergie interne en état de « vide » et de « plénitude ».
Chaque mouvement possède son propre état d’énergie et les variations de mouvements ne se manifestent totalement que dans les changements de « vide » et de « plénitude ». L’énergie interne doit relier toutes les parties du corps, articulation par articulation sans manifester la moindre discontinuité.

Et n’oubliez pas la course des Héros pour la CAMI : je vous invite à visiter ma page ci dessous :
http://www.alvarum.com/magalicante2

Course-Heros-1

et Remerciement à tous de votre présence au vernissage et de votre visite à l’exposition sur le Taichi chuan au centre Maurice Ravel.

An pousser